S’adressant aux travailleurs indépendants, le portage salarial est la nouvelle forme d’emploi qui s’adresse aux travailleurs indépendants ayant rencontré un grand succès ces dernières années. Ce statut à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat implique trois acteurs clés, dont le salarié porté, la société de portage et l’entreprise cliente. Pour ceux qui envisagent de devenir salarié porté, découvrez les avantages et les étapes à suivre pour y parvenir. 

Statut de salarié porté : c’est quoi ?

Un salarié porté en portage salarial est un travailleur autonome, qui bénéficie d’un statut spécifique qui se situe à mi-chemin entre la libre entreprise et le salariat classique. Il exerce ainsi une activité professionnelle dans le cadre d’un contrat de travail établi avec une société de portage. Le statut de salarié porté permet à chaque consultant de bénéficier d’une protection sociale tout comme un salarié et d’un accompagnement par la société de portage. Pour devenir un salarié porté, le salarié en quête d’autonomie ou le freelance à la recherche de sécurité doit suivre les étapes suivantes.  

A lire également : Quels signes indiquent une infection dentaire à Gatineau-Hull ?

Les étapes pour devenir un salarié porté

Pour profiter du statut de portage salarial, le consultant doit d’abord trouver une mission auprès d’une entreprise cliente. C’est au salarié porté de trouver ses clients, mais pas à la société de portage. Celle-ci joue simplement un rôle intermédiaire entre les deux parties. C’est donc au porté de négocier les conditions d’exécution des missions et de la rémunération. Après cette étape, il doit choisir une société de portage salarial et signer la convention. Il s’agit d’un document qui justifie votre appartenance au statut du salarié porté. Vient ensuite la signature du contrat de mission entre vous et l’entreprise cliente. La société de portage salarial, quant à elle, se charge de la conclusion du contrat commercial entre vous. Celle-ci se fait au plus tard dans les 2 jours qui succèdent le commencement des missions. Le salarié exécute les missions comme convenues avec le client. Ce sera à la société de portage de facturer ce dernier.  

Avantages du statut de salarié porté

Le succès grandissant du statut de salarié porté s’explique par ses nombreux avantages. Etant un compromis entre le statut de travailleur indépendant et le salariat, il permet une liberté d’organisation et une sécurité sociale. Avec ce statut, vous n’avez pas besoin de créer une entreprise afin d’obtenir des missions et de choisir votre clientèle. Le salarié porté est libre de choisir ses modalités d’intervention et de gérer son temps comme il le souhaite. Concernant la cotisation à la retraite, c’est la société de portage qui verse aux caisses de retraite. Cela permet aux salariés portés de valider des trimestres comme n’importe quel autre salarié. Par-dessus tout, le salarié porté ne gère aucune tâche administrative. Tout est sous la responsabilité de la société de portage. 

A voir aussi : Assurance chien : Comment choisir la meilleure ?

La flexibilité offerte par le statut de salarié porté rend cette nouvelle forme d’emploi plus intéressante. La sécurité sociale et la simplicité des démarches séduisent aussi les travailleurs indépendants de coopérer avec une société de portage comme Coop RH.